Je ne sais pas sur quel pied danser !

Laisser aller son poids vers le sol, trouver ses appuis ! alors même que sauts, tours et équilibre s’enchaînent !..

Entre les exigences corporelles et la flamme artistique, comment composer ?

Est-ce la bonne méthode ?
Est-ce suffisant ?
...

Pourquoi faire appel à un praticien Feldenkrais ?

Le praticien Feldenkrais propose au danseur tout un répertoire de processus de mouvements pour aider le danseur/l’artiste à trouver ses solutions.

Il guide d’une façon spécifique l’attention du danseur vers ses sensations, vers les relations entre les différentes parties de son corps, vers la sensation d’un corps unifié.

La méthode Feldenkrais permet de chercher de façon active comment :

  • Eliminer tout mouvement parasite et faciliter l’élégance et la pureté du geste artistique.
  • Améliorer la souplesse, l’amplitude, la stabilité, la vivacité et la puissance par une meilleure mobilité articulaire.
  • Trouver l’endurance et la récupération par un tonus adapté sans effort inutile.
  • Développer une meilleure coordination par une proprioception et un sens kinesthésique affinés.
  • Diminuer les blessures et douleurs.
Processus Feldenkrais pour la mobilité

Dans la réalité de l’interaction vivante le praticien Feldenkrais accompagne l’exploration par un guidage très fin de l’attention.

Par le mouvement, la méthode Feldenkrais favorise la prise de conscience de :

  • La solidité des appuis des pieds et du bassin.
  • La dynamique du bassin.
  • La mobilité du milieu du dos.
  • La relation des épaules avec la cage thoracique et la tête.
  • La mobilité du regard et les liens yeux / tête / colonne.
  • L’équilibre entre vision focalisée et vision périphérique.

L’observation active !

Couché sur le dos, jambes allongées : choisir un côté et plier dans la cheville, revenir à la position de départ ; observer que font les orteils ? Allonger la cheville et idem observer que font les orteils ? Continuer et intentionnellement emmener les orteils dans la même direction que la cheville.

Garder la cheville pliée et emmener les orteils vers le mur au bout de la tête, vers le mur au bout des pieds. Allonger la cheville et emmener les orteils vers le mur au bout de la tête, vers le mur au bout des pieds.

Amener la cheville à se plier et dans une même action emmener les orteils vers le mur au bout des pieds; allonger la cheville et amener les orteils vers le mur au bout de la tête.

Plier et allonger la cheville en inhibant toute intention au niveau des orteils .

Développer des qualités d’onctuosité au cours du mouvement

D’autres variations avec les orteils en éventail, avec la jambe fléchie, genou tenu peuvent être explorées…

Debout, observez les sensations dans la jambe, les appuis du côté exploré. Passez le poids sur ce côté, quelle sensation de solidité ? de stabilité ? et comparez avec l’autre côté…

  • Portez votre attention au niveau du pied, du bas de la jambe.
  • Observez les résonances au niveau du genou, les changements en direction du bassin. Déplacez votre attention de plus en plus loin du pied et noter les sensations, les changements en fonction de ce que vous faites
  • Notez dans votre respiration, dans votre bouche si ça se serre… et à quel moment?
  • Observez comment vous sortez de vos habitudes ?
  • Quand vous êtes debout, sentez les différences entre les 2 côtés du corps…
A retenir pour la mobilité Feldenkrais

Ce qu’il faut retenir.

Une meilleure solidité dans les appuis pour plus de mobilité.

Une stabilité dynamique accrue.

Une plus grande expressivité potentielle.

Un plus grand plaisir de danser.

Retours d’experience

Cas pratiques. Les bénéfices de la méthode.

01 - Contre le mal de dos

Enlacez-vous avec vos deux bras et bercez-vous doucement de droite à gauche en permettant à la tête de rouler.

Répétez le même exercice en tournant cette fois la tête dans la direction opposée au balancement.

Faites une troisième série de balancements en maintenant la tête droite et immobile, les yeux fixés au plafond.

02 - Pour donner plus de mobilité aux vertèbres et au bassin

Formez un triangle avec vos deux bras allongés en direction du plafond, les deux paumes de vos mains jointes.

Déplacez le triangle vers la droite et la gauche, la tête accompagnant le mouvement.

03 - Pour la mobilité du bassin

Effectuez de légères bascules du bassin (sans décoller le dos du sol) de gauche à droite, puis d’avant en arrière, et enfin en faisant des cercles complets, dans un sens puis dans l’autre.

En partant des fessiers, soulevez ensuite doucement le bassin, vertèbre après vertèbre (en maintenant les deux pieds à plat au sol), puis revenez de la même manière dans la position initiale.