« J’ai le dos en compote, la nuque qui tire, les yeux fatigués »

Les personnes assises durant de longues heures devant un ordinateur.

Position statique avec le dos voûté, une sensation de tassement, la nuque avec beaucoup de tensions, les yeux focalisés sur l’écran, et tout le cortège d’inconforts et de fatigue.

Sommes-nous fait pour rester immobile, assis ?

Pourquoi faire appel à un praticien Feldenkrais ?

« Assis la plupart du temps statique avec les yeux qui passent de l’écran au clavier nous avons tendance à perdre notre tonus au fur et à mesure de la journée. Notre posture s’affaisse et nous accumulons des tensions, des raideurs. »

La Méthode Feldenkrais propose de chercher de façon active comment :

  • Etablir une meilleure relation avec la chaise.
  • Garder notre longueur et notre tonus sans effort.
  • Trouver des astuces pour transformer cette position statique en position dynamique.
  • Redonner des micro-mobilités à nos vertèbres dans toutes les directions et leur permettre un ajustement dans la verticalité.
Processus Feldenkrais pour la mobilité

Le praticien Feldenkrais guide l’attention de la personne vers ses sensations et lui permet de découvrir comment écouter son corps.

Par le mouvement, la méthode Feldenkrais favorise la prise de conscience de :

  • La solidité des appuis des pieds et du bassin.
  • La dynamique du bassin.
  • La mobilité du milieu du dos.
  • La relation des épaules avec la cage thoracique et la tête.
  • La mobilité du regard et les liens yeux / tête / colonne.
  • L’équilibre entre vision focalisée et vision périphérique.

L’observation active !

Assis en bord de chaise, les mains posées sur les crêtes du bassin, avancer les coudes et permettre au bassin de rouler vers l’arrière, à la tête de s’abaisser et aux yeux de s’orienter vers le nombril.

Porter de l’attention aux mouvements du corps.

Observer les sensations le long de la colonne vertébrale, comment chaque partie du dos participe et quelle est la qualité de la respiration. D’autres variations dans différents plans de l’espace seront explorées.

A retenir pour la mobilité Feldenkrais

Ce qu’il faut retenir.

En utilisant mes capacités d’apprentissage je découvre des solutions nouvelles. Je comprends à quel point des aspects de moi que je pensais immuables sont au contraire très flexibles.

La façon de me tenir sur ma chaise est malléable. Je gagne en confort avec moins de stress et plus de vitalité.

Retours d’experience

Cas pratiques. Les bénéfices de la méthode.

01 - Contre le mal de dos

Enlacez-vous avec vos deux bras et bercez-vous doucement de droite à gauche en permettant à la tête de rouler.

Répétez le même exercice en tournant cette fois la tête dans la direction opposée au balancement.

Faites une troisième série de balancements en maintenant la tête droite et immobile, les yeux fixés au plafond.

02 - Pour donner plus de mobilité aux vertèbres et au bassin

Formez un triangle avec vos deux bras allongés en direction du plafond, les deux paumes de vos mains jointes.

Déplacez le triangle vers la droite et la gauche, la tête accompagnant le mouvement.

03 - Pour la mobilité du bassin

Effectuez de légères bascules du bassin (sans décoller le dos du sol) de gauche à droite, puis d’avant en arrière, et enfin en faisant des cercles complets, dans un sens puis dans l’autre.

En partant des fessiers, soulevez ensuite doucement le bassin, vertèbre après vertèbre (en maintenant les deux pieds à plat au sol), puis revenez de la même manière dans la position initiale.