« J’arrive de moins en moins bien à faire ce que je veux »

Exemple : personne en situation de handicap suite à un accident de la circulation avec multi-fractures du bassin et sequelles neurologiques.

Les gestes simples du quotidien comme marcher, se lever d’une chaise, ramasser un objet au sol sont difficiles, coûteux en énergie et douloureux.

Comment améliorer mon quotidien ?

Pourquoi faire appel à un praticien Feldenkrais ?

  • - Découvrir tout un potentiel de mouvements à partir de ce qui est mobile et facile.
  • - Réinventer les gestes devenus difficiles.
  • - Créer de nouvelles possibilités d’agir.
  • - Devenir plus conscient de la présence d’efforts parasites et les éliminer.

Voici comment ça va se passer :

  • Donner à la personne une expérience confortable, agréable et globale de sa capacité de bouger.
  • Explorer à travers différentes postions et une infinie variété de mouvements comment prendre appui, transférer son poids, se repousser, rouler... autant de petites unités fonctionnelles basiques réutilisables dans de nombreuses fonctions complexes comme la marche, se lever…
Processus Feldenkrais pour la mobilité

Processus utilisé par le praticien Feldenkrais :

  • Chercher différentes façons de faire la même chose pour trouver le chemin le plus facile.
  • Ressentir comment les connexions entre les différentes parties du corps facilitent le mouvement, le rendent plus fluide et léger.

Quelques exercices.

Sur le dos, confortablement installé, les jambes pliées, tenir les genoux avec les mains. Laissez un genou s’ouvrir vers le côté, sentez que vous allez rouler et quand le bassin a commencé à rouler, laisser descendre le 2ème genou tenu par la main, vous arrivez avec les 2 genoux l’un sur l’autre sur le côté.

Le retour suit la même progression.
Observez comment le mouvement circule le long de la colonne vertébrale vers la tête. Introduire des variations du roulement à partir du genou ou du bassin ou de la tête ou tout ensemble.

A retenir pour la mobilité Feldenkrais

Ce qu’il faut retenir.

Vivre des expériences de mouvement positives amène le système nerveux à être réceptif.

L’apprentissage se fait et de nouveaux chemins s’impriment. La répétition permet la mémorisation jusqu’à ce que notre cerveau les intègre comme une solution crédible.

Retours d’experience

Cas pratiques. Les bénéfices de la méthode.

01 - Contre le mal de dos

Enlacez-vous avec vos deux bras et bercez-vous doucement de droite à gauche en permettant à la tête de rouler.

Répétez le même exercice en tournant cette fois la tête dans la direction opposée au balancement.

Faites une troisième série de balancements en maintenant la tête droite et immobile, les yeux fixés au plafond.

02 - Pour donner plus de mobilité aux vertèbres et au bassin

Formez un triangle avec vos deux bras allongés en direction du plafond, les deux paumes de vos mains jointes.

Déplacez le triangle vers la droite et la gauche, la tête accompagnant le mouvement.

03 - Pour la mobilité du bassin

Effectuez de légères bascules du bassin (sans décoller le dos du sol) de gauche à droite, puis d’avant en arrière, et enfin en faisant des cercles complets, dans un sens puis dans l’autre.

En partant des fessiers, soulevez ensuite doucement le bassin, vertèbre après vertèbre (en maintenant les deux pieds à plat au sol), puis revenez de la même manière dans la position initiale.