Exemple d’un objectif sportif, le muscle up

Passionné de « street workout »

Un loisir sportif de rue mêlant gymnastique et musculation. Un mélange de figures de force, d’explosivité, de souplesse et d’équilibre qui exige de très gros efforts musculaires, un entraînement constitué de tractions, d’abdominaux et de renforcement du dos…

Est-ce la bonne méthode ?
Est-ce suffisant ?
...

Pourquoi faire appel à un praticien Feldenkrais ?

« Quand nous recherchons à être plus fort, nous avons tendance à déployer de la masse musculaire sans prendre en compte le reste du corps. On ignore ainsi la participation globale du corps humain comme la colonne vertébrale, le sternum ou le bassin. Tout l’enjeu est de retrouver de la mobilité dans les zones oubliées ou bloquées, de faire émerger de la souplesse et de mieux répartir l’effort. Seul ce travail d’écoute et de sensation permet d’améliorer l’objectif sportif. »

Les risques d’une approche orientée exclusivement musculation :

  • Des muscles hypertrophiés mais une mobilité limitée
  • Une mauvaise coordination du geste
  • Une fatigue inutile
Processus Feldenkrais pour la mobilité

Processus utilisé par le praticien Feldenkrais :

  • Déplacer l’attention sur l’ensemble de la colonne vertébrale et de la cage thoracique.
  • Créer par des mouvements de la mobilité dans la cage thoracique, le sternum, les omoplates et le bassin.
  • Réintégrer le mouvement ondulatoire de la colonne vertébrale.
  • Libérer pleinement la respiration.

Sentir quelles parties du corps peuvent être mobilisées

Le praticien propose au sportif de mimer le « muscle up » au sol, allongé sur le ventre et de prendre conscience que les bras utilisés tout seuls ont un pouvoir limité.

Jouez l’esprit d’équipe !

  • Le praticien propose d’explorer par différents mouvements comment créer mobilité et relation entre la colonne vertébrale, le sternum et le bassin.
  • Le sportif découvre qu’en gagnant de la coordination, il dose mieux son effort.
A retenir pour la mobilité Feldenkrais

Ce qu’il faut retenir.

En utilisant une gestuelle plus fine et plus riche mettant en relation la totalité de l’être humain, le sportif aura de meilleures performances.

Le « travail d’équipe » est la méthode pour réussir des gestes qui semblent impossibles ou qui nécessitent un effort musculaire disproportionné.

Retours d’experience

Cas pratiques. Les bénéfices de la méthode.

01 - Contre le mal de dos

Enlacez-vous avec vos deux bras et bercez-vous doucement de droite à gauche en permettant à la tête de rouler.

Répétez le même exercice en tournant cette fois la tête dans la direction opposée au balancement.

Faites une troisième série de balancements en maintenant la tête droite et immobile, les yeux fixés au plafond.

02 - Pour donner plus de mobilité aux vertèbres et au bassin

Formez un triangle avec vos deux bras allongés en direction du plafond, les deux paumes de vos mains jointes.

Déplacez le triangle vers la droite et la gauche, la tête accompagnant le mouvement.

03 - Pour la mobilité du bassin

Effectuez de légères bascules du bassin (sans décoller le dos du sol) de gauche à droite, puis d’avant en arrière, et enfin en faisant des cercles complets, dans un sens puis dans l’autre.

En partant des fessiers, soulevez ensuite doucement le bassin, vertèbre après vertèbre (en maintenant les deux pieds à plat au sol), puis revenez de la même manière dans la position initiale.